Les matelas à mémoire de forme

bannieres-les-matelas-a-memoire-de-forme.jpg

 

Développée à l’origine pour la NASA pour limiter les points de pression subis par les astronautes lors des phases de décollage, la mousse à mémoire de forme a d’abord été utilisée dans le milieu hospitalier avant de se démocratiser et de faire son apparition dans les matelas destinés aux particuliers.
 

Les matelas à mémoire de forme sont composés d’un matériau cellulaire inerte de polyuréthane d’une densité généralement comprise entre 50 à 85 Kg/m3, et qui a un effet viscoélastique et dont la dureté varie en fonction de la température (thermovariable).

Ainsi, lorsque cette mousse à mémoire de forme est utilisée dans la conception des matelas, ce matelas réagit à la chaleur du corps.
 
Au premier contact, le matelas est ferme et s’assouplit progressivement sous la chaleur et le poids du dormeur.
 
Selon la quantité et la qualité de la mousse à mémoire de forme, le corps se retrouve plus ou moins moulé dans la mousse, ce qui permet une répartition homogène des zones de pression et les muscles peuvent ainsi se relâcher complétement et récupérer des efforts de la journée.
 
Son utilisation améliore aussi la circulation sanguine et les parties sensibles du corps comme les épaules, les hanches, les lombaires, les genoux et les talons, subissent moins de tensions grâce à l’utilisation de la mousse à mémoire de forme.
 
D’autre part, tout au long de la nuit, dès que le dormeur bouge, la mousse revient à sa forme initiale puis se réadapte à la nouvelle position adoptée par le dormeur qui bénéficie de ce confort exceptionnel tout au long de son sommeil.
 
Il changera moins souvent de position (jusqu’à 4 fois moins) et se réveillera plus détendu puisque son matelas respecte la position naturelle et idéale du corps en phase de sommeil ou de repos.
 
Un matelas à mousse à mémoire de forme est aussi la garantie d’une parfaite indépendance de couchage et donc d’un sommeil plus réparateur.