Oreillers, couettes et linge de lit

bannieres-oreillers-couettes-linge-de-lit.jpg

 

  • Comment choisir son oreiller ?
Avoir un bon oreiller est essentiel pour récupérer pendant la nuit et prévenir les maux de dos. Ainsi, choisissez l’oreiller qui vous convient le mieux en fonction de votre position de sommeil.
Que vous dormiez sur le dos ou sur le ventre, vous n’aurez pas besoin du même soutien.
Dans votre sommeil, vous changez certainement beaucoup de position…
En avez-vous une de prédilection ? Si oui, optez pour un oreiller adapté, les muscles de votre tête et de votre cou resteront ainsi détendus.
Découvrez l’oreiller qui s’adapte à vos habitudes, et renouez ainsi avec le plaisir d’une bonne nuit de sommeil !
Astuce !
Préférez un oreiller rectangulaire pour dormir et carré pour lire, en étant adossé à la tête du lit. Ajustez également le choix de votre oreiller à la courbure de votre dos. Plus la courbure anatomique est prononcée, plus vous aurez besoin de compenser avec un oreiller haut et gonflant.
Vous dormez sur le ventre…
Préférez un oreiller souple et plat (peu volumineux). Votre nuque sera moins penchée et restera dans le prolongement naturel de votre colonne vertébrale. Les muscles de votre cou seront moins tendus.
Vous dormez sur le dos…
Choisissez un oreiller médium et mi-haut. Il permet à vos muscles de se détendre et à votre colonne vertébrale de reprendre sa position.
Vous dormez sur le côté…
Prenez un oreiller ferme (d’une densité suffisante pour que la tête reste droite) et haut (très volumineux). Si la tête et le cou sont dans l’axe de la colonne, votre repos sera de qualité.
Vous ne savez pas dans quelle position vous dormez…
Peut-être dormez-vous dans différentes positions. Un oreiller modulable et ergonomique vous permettra d’être toujours confortable.

 

  • Comment choisir sa couette ?
 
Vous vous demandez quel garnissage, quel gonflant, quel poids ou quel piquage choisir pour votre couette ? Votre confort dépend principalement de votre besoin de chaleur, de votre sensibilité personnelle mais aussi de questions pratiques, tel que l’entretien.
Pour vous guider vers la couette adaptée à vos besoins, voici un tour d’horizon des solutions principales. De quoi passer une belle nuit au chaud.
Quel est votre besoin de chaleur ?
Un garnissage bien chaud…

- Couettes en duvet : privilégiez celles avec au moins 50% de duvet.

- Couettes synthétiques : préférez celles en fibres creuses, comme elles contiennent plus d’air, elles protègent davantage du froid.

Le pouvoir isolant ou thermique d’une couette s’apprécie aussi selon son poids (Il varie de 175 à 500 g/m2).

- Couettes synthétiques : pour une même fibre, plus le grammage est élevé, plus la couette est chaude.

- Une couette synthétique de plus de 400 g/m2 est très chaude. Entre 200 et 400 g/m2, elle est chaude.

- Entre 150 et 200 g/m2, elle est légère.

- Couettes naturelles : la qualité est à la fois liée au poids et au pourcentage de duvet.

- Entre 80 et 95% de duvet, vous n’aurez jamais froid (même avec un garnissage inférieur à 235 g/m2).

Le piquage :

Plus il y a de piquages sur une couette, plus la chaleur passe à travers au lieu d’être retenue et restituée.

- Couettes synthétiques : le piquage en capitons optimise l’isolation thermique et le gonflant.

- Couettes naturelles : le piquage en carreaux cloisonnés répartit uniformément le garnissage dans la couette… et donc sur le corps.

Astuce ! Les dimensions de la couette doivent dépasser de 30 à 50 cm les contours du lit.

- Lit de 90 cm = Couette de 140 x 200 ou 200 x 200 cm

- Lit de 120 cm = Couette de 200 x 200 cm

- Lit de 140 cm = Couette de 240 x 220 cm

- Lit de 160 cm = Couette de 260 x 240 cm

- Lit de 180 cm = Couette de 280 x 240 cm

Etes-vous sensible aux allergies ?

Pour minimiser le risque d’allergies, préférez les couettes traitées anti-acariens, antibactérien et antifongique. De manière générale, les couettes synthétiques conviennent mieux aux personnes sensibles aux allergies.

Comment entretenir votre couette ?

Si vous l’entretenez convenablement, une couette naturelle (duvet ou laine) durera plus longtemps. Votre couette doit être secouée et aérée régulièrement. Pour la laver, utilisez peu de lessive (un tiers de la quantité habituelle) et sans assouplissant.
Assurez-vous que la capacité du lave-linge/sèche-linge est suffisante… sinon confiez-là à une blanchisserie ou lavez-la dans la machine à grand tambour d’une laverie.

 

  • Comment choisir son linge de lit ?
 
Tout en assumant une vocation hygiénique, les linges de lit obéissent aussi à une fonction esthétique. Raison pour laquelle il est essentiel pour vous de bien les choisir.
Pour choisir les draps…
Sachez que vous avez le choix entre le drap housse et le drap plat.
Le premier est équipé d’un bonnet élastique qui permet au drap de se fixer sur le matelas de manière optimale. Ce qui n’est pas le cas du second.
Côté matière, choisissez des draps fabriqués à partir de matières hypoallergéniques.
Pour choisir les housses de couette…
Elles figurent aussi parmi les linges de lit essentiels. Elles sont destinées à protéger votre couette des tâches. Comme pour les protections literies, choisissez-les selon les dimensions de la couette mais aussi selon vos envies en matière d’esthétique en ce qui concerne les matières et les couleurs.
 
  • Conseils d’hygiène
La protection literie
Nous passons environ un tiers de notre vie dans notre lit.
La literie est donc très sollicitée et soumise à toutes sortes de dégradations : auréoles de transpiration, moisissures…
La vocation première de la protection literie est donc d’absorber l’humidité et la transpiration de notre corps chaque nuit (environ 0,3 L par nuit) et de rallonger la durée de vie de la literie, d’apporter un bel aspect et de limiter l’entretien fastidieux des accessoires de couchage.
 
L’entretien de votre linge de lit
Pour une meilleure hygiène de couchage, aérations et lavages réguliers des protections de literie et de votre linge de lit sont recommandés.
Ces actions assureront hygiène et longévité et éviteront les présences indésirables.
Lors de l’achat d’une nouvelle parure de linge de lit, il faut préalablement faire tremper le nouveau linge pendant quelques heures (une nuit de préférence) afin de dissoudre les apprêts et les pigments résiduels d’impression et de teinture.
Ce trempage permet aux fibres de bouger afin de minimiser le retrait.
Vous devrez ensuite prélaver le nouveau linge de maison avant utilisation en suivant les symboles de lavage que vous trouverez sur l’emballage ou sur l’étiquette.
Afin de protéger les couleurs de votre linge, préférez des lessives douces et évitez les lessives contenant des agents blanchissants.
Mais attention, ne lavez pas d’emblée à la température maximale indiquée sur les symboles : démarrez à une température moindre en augmentant progressivement la température pour arriver à un lavage à 60°C ou à 90°C en fonction du produit (imprimé, tissé jacquard ou grand teint) et ceci afin de minimiser les risques de retrait.
Ne mélangez pas les coloris intenses et les coloris clairs en machine et ne surchargez surtout pas votre machine pour garantir un lavage efficace et éviter un froissement excessif. Une fois le cycle terminé, sortez votre linge rapidement du lave-linge. Secouer et étirer le bien - ceci évitera aussi que votre linge ne se froisse.
 
Les allergies
Environ 20% de la population en France présente une allergie qui va des pollens, aux médicaments, en passant par les aliments, les moisissures, les acariens, etc.
Il faut savoir que ce sont les déjections d’acariens qui sont l’allergène.
Le meilleur moyen de lutter contre les acariens est de s’assurer que les conditions dans la chambre empêchent leur développement.
Ils se plaisent à plus de 25°C, dans une atmosphère humide, dans le noir et se nourrissent de squames de peaux.
Pour la chambre il faut donc maintenir une température de 18°C environ, une humidité maximum de 65%, bien aérer la chambre chaque jour, changer les draps fréquemment, passer l’aspirateur sur le matelas périodiquement.
De nombreux coutils de matelas et draps housses ont des traitements anti-acariens qui isolent le dormeur et luttent efficacement contre ces micro-organismes.